Commissariat EASI-WAL

E-Administration et SImplification

logo EASI_Wal
logo EASI-WAL
Accessibilité - Anysurfer - Toutes les infos!Atlas wallonie

Principes à respecter

  1. La simplification administrative, c'est l'affaire de tous : Ce n'est pas la seule responsabilité du Commissariat EASI-WAL mais de tous les acteurs du service public wallon.
  2. Se mettre à la place de l'usager et apprendre à le connaître : l'Administration est au service du public, des usagers. Elle doit apprendre à les connaître, se mettre régulièrement à leur place pour leur offrir un service de meilleure qualité.
  3. Faire confiance : l'usager n'est pas d'office un fraudeur. Certains fraudent, sans doute, et ceux-là doivent être sévèrement punis. Il faut peut-être repenser le contrôle et lui donner plus de moyens. La plupart ne fraudent pas et ceux-là ne doivent pas payer pour les autres.
  4. Se remettre en question : simplifier implique souvent de repenser sa manière de fonctionner et donc se remettre en question. Si on est persuadés d'être parfait et que la remise en question est une perte de temps, il y a peu de place pour la simplification, et ce au détriment des usagers.
  5. Etre transparent : l'Administration doit aujourd'hui, sans doute plus que par le passé, rendre des comptes sur sa gouvernance, sa gestion, sur le traitement des dossiers. Cela ne se fait pas sans difficulté.
  6. Partager l'information et ne pas réinventer la roue : le partage de l'information, notamment entre administrations de différents niveaux de pouvoir par exemple, est le fondement de l'e-gouvernement. L'idéal est, en outre, de faire des économies d'échelle, de ne pas réinventer la roue à chaque niveau de pouvoir mais de mutualiser les réflexions, les développements, les actions dans une optique de bonne gouvernance et de saine gestion des deniers publics.
  7. Simplifier avant d'informatiser : divers problèmes liés à l'informatisation (dépassement de budget, de délai, nombreux aller-retours entre le prestataire et l'Administration) peuvent s'expliquer par le fait que l'on informatise souvent avant de simplifier ou d'optimiser la manière de fonctionner. Tôt ou tard, la question du mode de fonctionnement de l'Administration revient à la surface et doit être tranché. C'est plus optimal de le faire au préalable, dans une mission séparée avec des intervenants différents et une participation marquée de la hiérarchie qui devra souvent valider des choix organisationnels. L'informatisation qui suivra en sera simplifiée et sans doute plus rapidement réalisée.
  8. Distinguer les cas réguliers des cas d'exception : « je fais comme cela car il arrive que je rencontre un cas qui ... ». Cette phrase revient si souvent dans les discussions avec les fonctionnaires. Il importe de distinguer clairement les cas réguliers et les cas d'exception et de ne pas vouloir tout traiter dans une solution unique mais de faire parfois preuve de souplesse ou d'innovation pour imaginer une manière différente, mais équitable, de traiter les exceptions.
  9. Vous avez simplifié quelque chose: il faut le faire savoir : la meilleure innovation de la terre restera lettre morte si personne ne sait qu'elle existe. Si vous avez développé une nouvelle application d'e-gouvernement mais que le public-cible potentiel en ignore l'existence, l'investissement est fait en vain. Plusieurs solutions existent pour valoriser ce qui est réalisé, dont la rubrique « La Wallonie vous simplifie la vie » sur le portail www.wallonie.be. Elle vous est ouverte!
logo Région Wallonne

Mentions légales - Vie privée - Le médiateur - Accessibilité